Les habitudes de sommeil selon le pays et le sexe

En analysant des données recueillies sur une application mobile de sommeil, des chercheurs ont pu mettre en lumière certaines différences notables entre les pays et entre les hommes et les femmes en ce qui concerne les habitudes de sommeil.

 

D’un pays à l’autre, les habitudes de sommeil varient

 

Ce sont des chercheurs de l’Université américaine du Michigan qui ont conduit cette étude parue dans la revue Science Advances sur un échantillon d’environ 10 000 personnes.

La première information de poids livrée par cette étude porte sur les habitudes de sommeil en fonction de la localisation géographique. La durée moyenne de sommeil sur une nuit varie d’un pays à un autre. Au terme de cette étude on constate que les meilleurs élèves sont les néerlandais. En effet les Pays-Bas se classent en première position du classement des pays qui dorment le plus, avec une moyenne de 8h12 mn par nuit. Singapour ferme la marche de ce classement avec 7h24 mn de sommeil en moyenne. La France est 3e avec 8h3 mn de sommeil en moyenne.

Mais à quoi tiennent ces différences ? «Il semblerait que la société et ses stimulations déterminent surtout l’heure du coucher et que l’horloge interne du corps fixe l’heure du réveil» explique Daniel Forger, le principal auteur de cette étude. Aussi les habitudes culturelles, le rapport au travail, définissent-ils l’heure à laquelle les habitants vont se coucher alors que les besoins biologiques reprennent leurs droits pour ce qui est de l’heure du réveil.


Si ces différences peuvent apparaitre dérisoires, les scientifiques de cette étude rappellent en réalité que des différences de quelques minutes sur le long terme peuvent impacter la santé.

 

Les femmes dorment plus que les hommes, quel que soit le continent

 

La seconde information importante concerne les différences dans les habitudes de sommeil en fonction du sexe. En effet Daniel Forger nous apprend que quel que soit le continent sur lequel elles vivent, les femmes dorment en moyenne 30 minutes de plus par nuit que les hommes. Aussi peut-on conclure que les mieux lotis parmi les grands dormeurs sont les femmes habitant aux Pays-Bas !

 

Une autre information importante, l’exposition à la lumière est le premier facteur qui influe sur notre horloge biologique : plus l’on est exposé à la lumière au cours d’une journée et plus l’on a tendance à se coucher tôt.