La lune, cet astre mystérieux

La lune est le plus fidèle compagnon de sommeil de l’homme et a toujours suscité de nombreux fantasmes, et alimenté toutes sortes de mythologies. Petit point sur l’histoire, les propriétés, et les mythes de la lune.

 

Formation et propriétés physiques de la lune

 

Les scientifiques peinent à s’entendre sur l’origine de la lune. De nombreuses théories ont été formulées par différents spécialistes, mais elles sont toute imparfaites, et n’expliquent pas toutes les propriétés de la lune. Les 3 principales explications sont les suivantes :

 

  • “L’impact géant”

Certains scientifiques soutiennent que la lune est le produit de la collision entre la terre et un objet de la taille de mars. Cet impact se serait produit il y a plus de 4 milliards d’années et aurait projeté de la matière autour de la terre, qui aurait fini par s’agglutiner et constituer in fine la lune.

 

  • “La lune, fille de la terre”

Cette hypothèse a été proposée à la fin du XIXe siècle par George Darwin, fils de Charles Darwin, le père de la Théorie de l’Evolution. Elle suppose que la lune serait le résultat d’une fission de la terre du fait de l’énergie centrifuge.

 

  • “La lune, cousine de la terre”

Ce modèle a été forgé par l’astronome américain Thomas Jefferson Jackson. Il pose que la lune est à l’origine un astéroïde qui aurait été capturé par le champ gravitationnel exercé par la terre.

 

 

La surface de la lune est recouverte de nombreux éléments parmi lesquels le calcium, l’aluminium, l’uranium ou encore l’hydrogène. La présence de ce dernier élément, qui constitue l’un des deux composants de l’eau avec l’oxygène, laisse penser qu’il pourrait y avoir de l’eau à la surface de la lune. Si les tentatives visant à prouver la présence d’eau sur la lune ont longtemps échoué, de nombreux scientifiques sont restés convaincus qu’il y a bien de l’eau sur la lune. Et effectivement, une expérience conduite par la NASA en 2010 a montré qu’il y avait bien de l’eau sur la lune, probablement en qauntité assez faible.


Il n’y a pratiquement pas d’atmosphère sur la lune, seulement quelques gaz qui seraient issus des vents solaires.

 


Mythologies et fantasmes autour de l’astre lunaire

 

La lune a nourri de nombreux mythes dans la Grèce antique. Aristote envisageait la lune comme un monde un monde lisse et inaltérable, qui serait comme le miroir reflétant la surface de la terre. Cette idée a longtemps été retenue par ceux qui s’intéressaient à l’astre lunaire. Toutefois, remarquant que la lune ne changeait pas de visage lorsqu’elle se déplaçait autour de la terre, les hommes ont conclu qu’il ne pouvait s’agir d’un objet parfaitement lisse reflétant les paysages terrestres. Il a fallu attendre les premiers télescope pour confirmer cette réfutation.

Soumise aux préjugés des hommes qui ne pouvaient établir de constat scientifique sur la lune, la lune a été perçue comme une allégorie divine dans de nombreuses cultures. Chez les Romains, Séléné puis Artémis étaient associées à la lune. En Perse, à Babylone, chez les Japonais ou dans les pays nordiques, la lune était également considéré comme un élément divin.